Star Trek (2009)

Star Trek (2009)
Avant ce film, Star Trek ce n'était pour moi qu'un nom et des oreilles, celle de Mr Spock ! Mais si je n'ai jamais pris le temps de découvrir la série originale, j'ai découverts deux films de cet incontournable univers de la science-fiction, « Star Trek Générations » (1995) et « Star Trek Némésis » (2003). Deux films éminemment sympathiques, à la mythologie que je devine immense, qui m'ont ouvert les portes de l'oeuvre crée par Gene Roddenberry.
Alors que la logique aurait voulu que je découvre le reste des films dans l'ordre, c'est la TV qui en a décidé autrement en programmant « Star Trek » de J.J Abrams, qui 6 ans plus tard remettra une autre saga au 
goût du jour, « Star Wars » !
« La plus grande odyssée spatiale de tous les temps voit le jour dans le nouveau Star Trek, mettant en scène le premier voyage d'un tout nouvel équipage à bord de l'U.S.S. Enterprise, le vaisseau spatial le plus sophistiqué de l'histoire. Dans ce périple semé de dangers, d'action et d'humour, les nouvelles recrues doivent tout faire pour empêcher le plan diabolique d'un être maléfique menaçant l'humanité toute entière dans sa quête de vengeance. »
Star Trek (2009)
J.J Abrams sait divertir et son « Star Trek » comme le reste de filmographie le prouve, toutefois je trouve que son film ici s'engouffre dans certaines facilités et que surtout il du mal à faire exister des personnages qui ne soient pas des caricatures.
Les scénaristes Orci et Kurtzman sont des collaborateurs réguliers du réalisateur, qu'ils ont connus sur la série alias, avant de travailler sur Mission Impossible 3 et les deux Star Trek. L'intrigue est simple et peut se lire de deux manières, l'une c'est la vengeance des Romuliens pour la perte de leur planète et l'autre c'est la naissance de l'Enterprise dans sa forme la plus populaire, avec James T. Kirk et Spock comme commandant et vice-commandant.
Sauf qui si l'un ne va pas sans l'autre, toute la partie qui concerne Kirk/Spock ne transpire pas l'originalité ! Si l'introduction du film est impressionnante, les intentions sont claires, James T. Kirk grandira avec l'ombre pesante de son père désormais absent. Il devient ainsi l'archétype du beau garçon arrogant, dragueur et rétif à l'autorité, qui sait toujours tout mieux que tout le monde ! Et comme c'est ce personnage qui donne le « LA » du film, le reste des personnages présents vont aussi dans ce sens, même le sage Spock. Ce qui donne des interactions qui soit fonctionnent mais qui sont profondément stéréotypés, voir carrément ridicules . Et c'est regrettable, car cela affaibli considérablement l'intrigue qui n'a hélas pas besoin de ça !

Star Trek (2009)

Mais lorsque J.J Abrams n'est pas focalisé sur ça, le film est vraiment bien. Il réalise ce que l'on attend de lui, nous faire passer une mémorable aventure et pour ça il faut une excellente direction artistique, des bons maquillages, des effets visuels aboutis et un certain sens pour le spectacle, ce que Abrams possède ! On découvre un univers riche, que cela soit en vaisseaux, technologies ou races extraterrestres et le dépaysement est total. De Vulcain en passant par l'Enterprise au vaisseau Romulien, on a clairement la tête dans les étoiles ! A cela on peut ajouter des costumes bien penser notamment ce qui concerne les Vulcains et les Romuliens. Quant aux maquillages, hormis au début, ils font honneur à la réputation de la franchise. J.J Abrams est à son aise dans cet univers et cela se ressent, c'est rythmer, fun et fluide. Chaque scènes d'actions sont pensés avec soin, ou tous les corps participant à ce film sont aux meilleurs de leurs formes et ça pour notre plus grand plaisir. Le climax final en est le plus bel exemple, tant le mélange entre l'humour, l'aventure, l'action est réussie! Un dernier acte grisant et profondément épique.
Le casting du film c'est une galaxie d'étoiles ! Chris Pine est un agaçant mais juste James T.Kirk, Zachary Quinto que j'ai découvert dans Heroes impressionne par ce mélange de froideur et de puissance athlétique, ce qui contraste avec l'apparition du sage Leonard Nimoy. Eric Bana est méconnaissable dans le rôle du Romulien Nero, un homme à l'esprit vengeur, marqué surtout par la mort tragique des siens. Bruce Greenwood est le père de substitution par excellence pour Kirk en usant d'un subtil mélange d'autorité et de paternalisme. L'équipage de l'Enterprise rayonne à tous les étages, avec Zoe Saldana dans le rôle de Uhura, Simon Pegg dans celui de Montgomery Scott, Jon Cho dans celui de Hikaru Sulu, Karl Urban dans celui de Leonard McCoy ou encore l'excellent Anton Yelchin dans le rôle de Pavel Chekov.

Star Trek (2009)

Poster par Aurelio Lorenzo


wallpaper-1019588
LA VALSE DE L’EMPEREUR (Critique)
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Le Grand Bazar
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Glass
wallpaper-1019588
Le sacrifice du héros
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Marriage Story
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Le Voyage du Prince
wallpaper-1019588
La Famille Adams (2019) de Conrad Vernon et Greg Tiernan