Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)

Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)

C'est une aventure éditoriale exceptionnelle dans un marché considéré comme atone que celle de Coin de Mire Cinéma, un tout nouvel éditeur qui a lancé le 22 octobre dernier une collection avec des éditions en HD et restaurées de films dits de patrimoine. La collection La séance propose pas moins de six titres pour cette première salve, disponibles dans de très beaux coffrets Digibook, dotés de visuels sobres et élégants et ces éditions sont loin d'être avares en contenus savoureux en plus du DVD et du Blu-ray du film. Éditions collector limitées à 3 000 exemplaires et numérotées, elles proposent, outre un livret 24 pages cousu à l'intérieur proposant des reproductions de documents d'époque du temps de la sortie du film (dossier de presse, manuel de publicité, extrait de magazines), 2 pochettes cartonnées accueillent 10 photos d'exploitation reproduites sur papier glacé ainsi que la reproduction de l'affiche originale du film.

Au-delà de cette incomparable élégance formelle qui devrait valoir des rayonnages plus qu'appréciables sur les étagères, c'est l'originalité du contenu qui séduira inévitablement les amoureux des séances d'antan des cinémas de quartier. Outre les restaurations des films (en 4K pour Les Grandes Familles et Porte des Lilas, en HD pour les autres titres) la fonction La Séance proposée sur les galettes offre la possibilité de revivre une séance comme elles se déroulaient au cinéma à l'époque. A savoir les actualités Pathé de la semaine de la sortie du film, les réclames publicitaires et bandes-annonce d'époque avant le démarrage du film. Un vrai régal.

Proposés à 32 € ces coffrets se positionnent sur des éditions premium qui sont une véritable expérience de visionnage. Une seconde vague de titres comprenant Paris est toujours Paris de Luciano Emmer, Le cas du Docteur Laurent de Jean-Paul Le Chanois, Rue des prairies de Denys de la Pattelière, Des pissenlits par la racine de Georges Lautner, Le Train de John Frankenheimer, La Grosse Caisse de Alex Joffé et L'Affaire Dominici de Claude Bernard Aubert est d'ores et déjà annoncée.

Par ailleurs en partenariat avec Celluloid Angels, Coin de Mire Cinéma a mis en place une campagne de financement participatif afin de permettre la sortie dans une version restaurée agrémentée de riches bonus (documents rares d'époque : photos d'exploitation, affiche du film, livret reproduisant des archives, bonus vidéos d'hier (actualités d'époque et pubs) ou d'aujourd'hui, etc.) du film Le Baron de L'Écluse de Jean Delannoy avec Jean Gabin. Tous les détails ici

Nous avons posé quelques questions à Thierry Blondeau qui est à l'origine de cette collection et qui nous en explique les tenants et les aboutissants:

-Comment décide t-on de se lancer dans l'édition vidéo alors que le marché est réputé difficile? Est-ce uniquement la passion qui peut expliquer un tel projet à notre époque?

Oui c'est la passion qui le motive en premier lieu mais l'effet déclencheur est surtout le fait d'attendre depuis des années la sortie en HD de certains films du patrimoine et la conjoncture actuelle effectivement éloignait de plus en plus l'espoir de voir apparaitre ces films dans de belles éditions. Il fallait donc oser le faire ou accepter de peut-être ne jamais voir ces films en HD. La clientèle est au rendez-vous, ce qui nous encourage à poursuivre l'aventure. Il y a un vrai public pour de belles éditions. Je pense que ce sont les éditions simples qui vont continuer de faiblir en volume, au profit de la dématérialisation des supports des films.

- De l'idée à la conception combien de temps s'est t-il écoulé et le budget a t-il été difficile à réunir?

L'idée remonte a début 2017 et la décision de se lancer dans l'édition s'est faite quelques mois plus tard après avoir été rendre visite à un grand nombre de gros éditeurs qui nous ont fait comprendre que certains titres n'avaient pas le potentiel pour de telles éditions. Je leur ai donc suggéré, s'il ne comptait pas le faire, de me confier les droits d'exploitation de ces films en vidéo. Le budget est forcement difficile à réunir car en plus des frais liés aux droits d'auteurs et à la conception d'une édition physique de qualité, restaurer des films du patrimoine peut s'avérer très couteux. Afin de rendre possible malgré tout ces éditions, il nous a fallut trouver des astuces en mixant des vagues de sortie de titres qui avaient déjà été restaurés en HD dans le passé et jamais exploités sous ce format en vidéo physique, et des films jamais restaurés qui nécéssitent de grosses dépenses. En gros, des films déjà restaurés participent au financement des films jamais restaurés. Parfois, le CNC accepte de soutenir le travail de restauration, mais c'est de moins en moins le cas pour des films du patrimoine populaire.

-Quel a été l'étape la plus difficile du projet? Convaincre les ayants-droits? Trouver des interlocuteurs pour mener à bien tout le processus?

La partie la plus difficile du projet est de convaincre les ayants droits de confier leurs œuvres à des débutants qui n'ont aucune expérience en ce domaine. Les personnes étaient à notre écoute mais très sceptiques, ce qui s'est traduit par des refus ou des positions d'attente mais certains se sont mis à y croire et ont accepté de tenter véritablement l'expérience avec nous. Pierre Olivier et son équipe de TF1 DA ont été les premiers à croire au projet, et nous tenons encore à les en remercier. Depuis la sortie de notre première vague, d'autres éditeurs historiques se manifestent pour nous confier certaines de leurs œuvres. Pour ce qui est de la conception nous n'avons pas eu de grandes difficultés. Nous nous sommes adressés à des professionnels reconnus qui se sont trouvés rapidement emballés par notre projet. Ils nous ont donc beaucoup aidés et conseillés et nous poursuivrons pour les prochaines éditions le travail commencé avec eux.

-L'originalité de votre projet repose sur la séance avec les actualités et publicités d'époque avant le film? Éditorialiser le concept de la sorte était t-il une évidence?

Ce concept est rapidement apparu comme une évidence car il n'existait pas et nous étions, en tant que passionnés, depuis longtemps dans l'attente de pouvoir accéder à des archives qui sont invisibles en HD. Après avoir inventorié les différentes ressources, nous avons rapidement compris qu'il était possible de concevoir ce concept. De plus, nous avons été bien accueillis par les professionnels du secteur qui travaillent depuis des années à la protection et à la sauvegarde de ces archives que ce soit pour les actualités ou pour les réclames d'époque. Leur engouement nous a aussi aidés à réaliser ce projet.

- Vous avez travaillé notamment avec L'Atelier d'Images sur ces éditions. Comment s'est partagé le travail entre eux et vous?

Nous avons conçu le programme selon nos attentes et fixé le cahier des charges. L'Atelier d'images a réalisé la partie technique de l'authoring et nous ont également beaucoup conseillé.

- Comment s'est passé le choix des titres à éditer?

Il s'agit de coups de cœur personnel. Et ce qui manque à notre collection de films en HD.

- Vos coffrets se positionnent dans le haut de gamme avec des éditions numérotées et limitées et avec un rendu formel très travaillé. Pensez-vous que le support physique n'est viable qu'en se singularisant de la sorte?

Oui dans l'époque actuelle où la dématérialisation bat son plein et étant avant tout collectionneurs, nous pensons qu'aujourd'hui le support physique ne peut se concevoir que s'il est élaboré et riche. Sinon, il suffit de le regarder en version dématérialisée. Certaines éditions physiques haut de gamme privilégient d'autres types de documents d'accompagnement. Pour notre part, nous avons considéré que fournir des reproductions de documents d'archives permettait de regarder le film autrement en s'immergeant avant tout dans son époque de sortie, pour mieux saisir et sentir le parti-pris des auteurs, des dialogues, des costumes, des décors, etc. Ils sont le reflet de leur époque.

- Quels sont vos objectifs en terme de vente ?

Nous espérons en vendre entre 1500 et 3000 exemplaires selon les titres. En aucun cas, nous en sortirons plus de 3000 exemplaires même si la demande dépasse cette quantité. Lorsque certains titres seront épuisés, il n'y aura pas de retirage. Il n'est pas prévu d'autre types d'éditions, y compris des éditions simples à petit prix. Le public visé est un public de collectionneurs et de passionnés qui ne recherche que de belles éditions à tirages limités. Je fais partie avant tout, en ce qui me concerne, de ce profil de client, ce qui me guide dans le choix éditorial. Je suis également très attentif aux demandes des passionnés et dans la mesure du possible, je tiens compte de leurs souhaits et avis. Les gens nous écrivent beaucoup, et nous répondons toujours.

- Quels sont les prochains titres qui feront partie de la collection?

Concernant nos futures parutions sur le 1 er semestre 2019, devraient voir le jour en digibook combo BD/DVD dans notre collection LA SÉANCE de COIN DE MIRE CINÉMA

- LE CAS DU DOCTEUR LAURENT de Jean-Paul LE CHANOIS (février)

D'autres titres sont également en préparation mais nous ne pouvons pas vous les révéler actuellement car nous sommes en cours de négociations avec des grands éditeurs pour qu'ils nous cèdent certains de leur titres mais n'étant pas suffisamment avancés il serait prématuré d'en parler maintenant.Nous travaillons également sur des titres inédits, des films en déshérences, sans aucune certitude de réussir à réunir les droits nécessaires pour leurs futures éditions. Nous tiendrons régulièrement informés notre public sur notre site internet dès lors que des évolutions certaines nous permettrons de parler de ces titres encore confidentiels aujourd'hui.

- Le crowfunding concernant Le Baron de l'Ecluse avec Celluloid Angels est une autre facette de votre travail d'édition. Pensez-vous que le crowfunding est désormais une étape obligée pour la viabilité de certains projets?

On ne pourra pas compter sur ce type de financement systématiquement. Pour certains titres attendus, il est envisageable mais il faudra surtout être astucieux et travailler davantage sur le coût des restaurations plutôt que de toujours vouloir faire payer des tiers qui ne seront pas forcement au rendez-vous pour tous les titres.

Propos recueillis par Fred Teper

Les 6 premiers titres édités par Coin de Mire Cinéma:

Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)SYNOPSIS: Noël Schoudler, fondateur d'un empire s'appuyant sur trois bases, le sucre, la banque et la presse, règne tel un souverain absolu sur ses affaires et sa famille. Or quelqu'un va remettre en cause cette autorité : son fils François... Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)SYNOPSIS: Jean Viard, routier, quinquagénaire, mal marié et père de trois enfants, rencontre Clotilde. Elle a vint ans, elle est jolie et amusante. Elle travaille dans un relais routier où ils se retrouvent à la faveur des passages réguliers de Jean. Ils prennent peu à peu conscience d'une irrésistible passion qui les bouleverse, mais leur relation vire au drame... Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)

SYNOPSIS: Le chalutier " Lutèce " pêche en pleine mer, à deux jours des côtes. Un des hommes de l'équipage tombe malade, atteint d'un mal étrange. Puis, un autre. Il n'y a pas de médecin à bord. Le capitaine fait lancer des appels par radio, mais personne ne répond. Le mal fait de nouvelles victimes...

Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)

SYNOPSIS: Archimède, un clochard parisien, cultivé et hilarant, est préoccupé par la question du logement. Pour l'été, l'immeuble à demi-achevé où il a trouvé refuge est confortable, mais pour l'hiver, il souhaiterait le couvert et la chaleur d'une bonne vieille prison. Pour ce faire, il organise un fantastique tapage...

Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)

SYNOPSIS: Juju " propre à rien, ivrogne et paresseux ", mais aimé par les habitants de son quartier parisien de le Porte des Lilas, admire son ami " l'Artiste ", un guitariste qui habite dans le petit pavillon voisin. C'est là qu'un matin, un inconnu qui fuit la police, vient se réfugier...

Découvrez la collection La Séance de Coin de Mire Cinéma (Actus)

SYNOPSIS: Pour fuir un passé trop douloureux, Pierre Roubien s'est exilé à Lisbonne... en compagnie d'amis de rencontre, de maitresses de hasard, il essaie d'oublier le jour maudit où, par jalousie, il a tué sa femme. Perdu dans le grouillement bigarré de la ville, il fait alors la connaissance de Kathleen Dinver...


wallpaper-1019588
ROULEZ JEUNESSE (Critique)
wallpaper-1019588
Nouveau trailer pour le biopic Stan & Ollie de John S. Baird
wallpaper-1019588
Call me by your name
wallpaper-1019588
Podcast – C’est Super Culte : Tom Cruise
wallpaper-1019588
Une Affaire de Famille (2018) de Hirokazu Kore-Eda
wallpaper-1019588
Nouvelles affiches US pour Godzilla 2 : Roi des Monstres de Michael Dougherty
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Hunter Killer
wallpaper-1019588
Premier trailer pour The Mustang de Laure de Clermont-Tonnerre