Le Pape François – Un homme de parole

Habemus Papam

Le pape françoisWim Wenders s’attaque à la star des stars, mondialement connu, qui amasse des foules de fans, le bien nommé Pape. Et en l’occurrence, celui en service, le Pape François. Wenders trace, en 1h36, le portrait complet de ce Pape peu ordinaire, originaire d’Amérique du Sud et ayant pour principale cause les pauvres. Ce documentaire a ses bons et ses mauvais côtés.

Qu’on soit catholique ou non, il est intéressant de suivre le parcours d’un Pape, surtout quand celui-ci est atypique. Wim Wenders a voulu dresser un portrait aussi complet que possible de ce Pape, grand bien lui fasse. Je ne connaissais pas toutes les positions qu’il pouvait avoir sur le monde, ce fut intéressant d’avoir une approche de ses combats. J’y ai vu l’homme, ses convictions, ses choix, sa manière de voir la vie. J’ai essayé autant que j’ai pu de laisser la soutane de côté, d’oublier le religieux. Ainsi, on se rend vite compte de la stature, du piédestal qu’apporte le statut de Pape. À quel point il peut rassembler un nombre incroyable de gens, des foules dignes des plus gros concerts, un enthousiasme et une émotion assez phénoménaux. C’est la partie positive du film, celle qui peut faire développer de l’empathie envers le personnage, sans pour autant vous chanter les gloires du christianisme. La distinction est bien faite pour voir l’homme derrière le Pape.

Cela dit, Le Pape François – Un homme de parole a aussi ses défauts, à vouloir trop en mettre, Wenders passe les sujets rapidement. À ne vouloir rien oublier, il balaie au lieu de se concentrer sur des thèmes plus importants que d’autres (même s’ils sont tous importants). Complètement oublié et qui, en soi, aurait eu toute sa valeur : pourquoi s’intéresser à ce Pape plutôt qu’un autre ? Qu’est-ce qu’il a de plus que les autres ? Il aurait pu faire une comparaison, car c’est clairement ce qu’il manque au documentaire et ce que j’aurais aimé savoir. Enfin, toute les parties sur la reconstitution du parcours de François d’Assise (le Pape François a choisi ce nom par rapport à ce catholique) ne sont pas nécessaires et ennuyeuses.

Il est vrai qu’à moins d’avoir une certaine sympathie, de l’intérêt ou un rapport religieux, le premier choix pour aller au cinéma ne se tournera pas forcément vers Le Pape François – Un homme de parole. Cela dit, je ne lui ai pas trouvé de longueurs à ce film, je l’ai trouvé intéressant, touchant parce que sa vision fait écho à la mienne (et je ne doute pas qu’elle fera écho à la vôtre), et dans un sens, on suit un peu plus près le Pape, ce n’est pas mal aussi.

Sorti en salles depuis le 12 Septembre 2018.


wallpaper-1019588
Masterclass Jean-Marie Roth
wallpaper-1019588
Coup de foudre pour Le Lauréat
wallpaper-1019588
Comment choisir son/sa co-auteur(e)?
wallpaper-1019588
Podcast – C’est Super Culte : Tom Cruise
wallpaper-1019588
Rasen
wallpaper-1019588
[AVIS] Lifechanger, étrange et répétitif !
wallpaper-1019588
Kingsman : Vers une sortie en novembre 2019 pour le troisième opus ?
wallpaper-1019588
Harley Quinn & le Joker : Glenn Ficarra et John Requa en disent plus sur le projet