Tully – 11,5/20

Tully : AfficheDe Jason Reitman
Avec Charlize Theron, Mackenzie Davis, Ron Livingston

Chronique : Portrait sans concession et anti-glamour d’une mère de famille au bord de l’épuisement, Tully pulvérise le fantasme de la femme parfaite façon puzzle. Dans la peau de cette femme enceinte jusqu’au cou de son troisième enfant, Charlize Theron martyrise son corps de rêve et son impeccable silhouette, offrant une performance une nouvelle fois majuscule. Au-delà de la transformation physique, elle apporte une crédibilité saisissante à son personnage. Son regard éteint, son corps meurtri par les grossesses successives, son mal-être palpable qu’elle camoufle derrière une volonté de tout bien faire, sa bienveillance auprès d’un mari gentil mais un poil fainéant, rien dans l’interprétation de Marlo ne sonne jamais faux.
Lorsqu’arrive son dernier né, elle finit par accepter la proposition de son frère de lui procurer une aide nocturne pour surmonter son baby blues. Débarque donc Tully, jeune femme pleine de vie et de bienveillance, qui semble parvenir à sortir Marlo de la dépression. Mais c’est une relation étrange qui se noue entre les deux femmes. On ne saisit pas tout à fait ce qui motive Tully. On se demande où ce scénario veut bien nous mener, jusqu’à un dénouement peu satisfaisant.
On se dit un peu « tout ça pour ça ». D’autant que le film n’est pas vraiment drôle, plutôt doux amère et mélancolique, comme nostalgique d’un passé insouciant révolu. Tully joue un peu le rôle d’un miroir grossissant pour la quadragénaire qu’est Marlo.
En jouant forcément un peu sur le caractère répétitif et redondant des tâches d’une mère au foyer, Tully peut parfois en être victime et souffrir d’un certain manque de rythme.
Privé de la légèreté qui parcourait Juno ou de la force du personnage trash interprétée par Theron dans Young Adult (déjà un peu paresseux sur le scénario), Tully interpelle peu et nous laisse au final assez indifférents.

Synopsis : Marlo, la petite quarantaine, vient d’avoir son troisième enfant. Entre son corps malmené par les grossesses qu’elle ne reconnaît plus, les nuits sans sommeil, les repas à préparer, les lessives incessantes et ses deux aînés qui ne lui laissent aucun répit, elle est au bout du rouleau.
Un soir, son frère lui propose de lui offrir, comme cadeau de naissance, une nounou de nuit. D’abord réticente, elle finit par accepter. Du jour au lendemain, sa vie va changer avec l’arrivée de Tully…


wallpaper-1019588
Réflexion #13 – Doit-on nécessairement aimer un chef d’oeuvre ?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Okko et les Fantômes
wallpaper-1019588
Podcast – C’est Super Culte : Tom Cruise
wallpaper-1019588
Culte du dimanche : Iron Man
wallpaper-1019588
Nouvelles affiches VF pour Le Retour de Mary Poppins de Rob Marshall
wallpaper-1019588
Affiches VF pour Toy Story 4 de Josh Cooley
wallpaper-1019588
Jacob Tremblay au casting de Doctor Sleep, la suite de Shining ?
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Gloria Bell de Sebastian Lelio