Sense8, l’épisode final

Sense8, l’épisode final

Ca y est, Sense8 a donc enfin le droit à sa conclusion. Un geste symbolique qui veut dire énormément pour les créateurs et pour les fans. L’occasion de terminer une histoire complexe et de faire ses adieux convenablement.

Sense8, l’épisode finalA l’issue de sa conclusion l’année dernière, le couperet était tombé. Netflix abandonne la série Sense8 créée par les Wachowski et JM Straczynski. Trop chère à produire aux quatre coins du monde et ne ramenant pas assez de monde sur le network à son goût, il ne peut plus y avoir d’aventures des sensistifs. Mais c’est sans compter sur l’appui des fans qui ont fait tourné les pétitions sur les réseaux sociaux pour réclamer la suite du show. Et Netflix a plié en accordant aux créateur le droit de tourner un film pour apporter une conclusion convenable à la série.

Il faut dire qu’à l’issue de la seconde saison, on avait été laissés plutôt dans le flou. Les événements s’étaient précipités et en plus d’étendre son concept (on en apprenait plus sur la création des cercles de sensitifs et sur leur organisation et leurs oppositions), la série évoluait vers une réunion du groupe. C’est allé sûrement plus vite que prévu, mais pour secourir Wolfgang prisonnier du BPO, les 7 autres membres se sont retrouvés à Londres pour kidnapper Whispers et en faire une monnaie d’échange.

Sense8, l’épisode final

Amor Vincit Omnia

Nous retrouvons le groupe et son otage à Paris pendant la première moitié de cet épisode final. Il sera surtout question de resserer les liens entre les personnages, de présenter l’entourage de chacun aux autres (et le courant passe super bien entre tout le monde) et de mieux comprendre comment s’organisent les différents « clusters ». Evidemment avec tout ce qui était déjà en germe dans les saisons précédentes et qui allait être exploité pour au moins 3 autres saisons, il est difficile de donner de la cohérence à tout cela sans que cela ne paraisse trop précipité.

Sense8, l’épisode final

On sent donc bien qu’il y a des sacrifices qui sont faits avec une intrigue resserée sur les problèmes à surmontrer les plus importants. Cela sera plutôt convenu avec la libération de Wolfgang dans la première partie, et trouver un moyen de supprimer la menace du BPO dans la seconde. Cela va à toute vitesse et on sent bien que l’on perd à la fois en subtilité mais aussi que pas mal de choses passent à la trappe. Même les scènes d’action ne seront pas forcément les plus folles de la série.

Sense8, l’épisode final

Mais cette conclusion nous mène surtout à l’essentiel : le groupe et l’amour qu’ils ont les uns pour les autres. Car plutôt qu’une bagarre dans une discothèque, les complots de certains clusters qui méritaient bien plus de développement, les derniers événements à Naples, … ce sont toujours les scènes d’échanges entre les personnages qu’on aime qui nous importent et nous emportent à l’image de ce trajet Paris-Naples au son de Depeche Mode.

Sense8, l’épisode final

Pour les fans

Ce final est donc le point d’orgue du message de la série. Celui qui dit que partout dans le monde c’est l’amour qui doit prévaloir et qui nous permet de nous protéger les uns les autres. Un message d’acceptation qui balaye toute discrimination. Quelque chose de profondément positif, certes naïf, mais qui est ici délivré comme un combat permanent. C’est ce combat qui nous a fait nous attacher au groupe et ses pièces rapportées et c’est ce qui nous donnerait envie de les suivre encore même si il n’y a plus de menace.

Sense8, l’épisode final

Il faut dire que si les événements son précipités sur 2h de film pour boucler les intrigues, la dernière demi-heure est par contre un véritable cadeau. Avec une fête sur la Tour Eiffel (en hommage aux événements tragiques vécus en France et qui résonnent encore) et la conclusion sensuelle au possible qui s’en suit, nous avons là tout l’esprit de la série qui nous revient en pleine face, une orgie de sentiments pour ces gens et cette volonté de tous communier pour ressentir tout cet amour qui nous est offert. Et rien que pour cette conclusion magnifique, osée et qui représente tout ce qu’est la série et le message qu’elle veut transmettre (faites l’amour pas la guerre), on peut remercier Lana Wachowski et tous les acteurs de la série pour leur générosité, jusqu’au bout, pour les fans. Et les fans ne peuvent répondre que « Merci, vous allez nous manquer ».


wallpaper-1019588
Solo – A Star Wars story, critique
wallpaper-1019588
Culte du dimanche : Iron Man
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF et VOST pour Creed 2 de Steven Caple Jr
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : 3 jours à Quiberon
wallpaper-1019588
Box-Office US du week-end du 19/10/2018 : Michael Myers impose son règne pour son retour !
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Daredevil saison 3 : Un retour aux sources pour mieux rebondir ?
wallpaper-1019588
[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #19. Semaine du 21 au 27 octobre
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Robin des Bois de Otto Bathurst