[CRITIQUE] : Larguées

[CRITIQUE] : Larguées
Réalisateur : Eloïse Lang
Acteurs :  Miou-Miou, Camille Cottin, Camille Chamoux,...
Distributeur : Pathé Distribution
Budget : -
Genre : Comédie.
Nationalité : Français.
Durée : 1h32min.
Synopsis :
Rose et Alice sont deux sœurs très différentes. Rose est libre et rock n’roll. Alice est rangée et responsable. Elles ne sont d’accord sur rien, à part sur l’urgence de remonter le moral de Françoise, leur mère, fraîchement larguée par leur père pour une femme beaucoup plus jeune. La mission qu’elles se sont donnée est simple « sauver maman » et le cadre des opérations bien défini : un club de vacances sur l’Ile de la Réunion…



Critique :

Malgré quelques invraisemblances et de petites longueurs, #Larguées, sans renouveller le genre, contourne le concept de « film de filles » pour mieux incarner une comédie drôle et divertissante, au trio d'actrices aussi puissant que les dialogues sont jouissifs (@DchiffresDfilms) pic.twitter.com/8rewNm62fh— FuckingCinephiles (@FuckCinephiles) 24 avril 2018

Une musicienne fantasque, une mère de famille stricte et leur maman en plein divorce ? Eh bien ça donne Larguées, la nouvelle comédie de Eloïse Lang (Connasse, princesse des cœurs) qui nous livre une bonne surprise de printemps. Il ne faut donc pas s’arrêter aux apparences stéréotypées des comédies contemporaines : oui, ce sont deux sœurs opposées qui se retrouvent pour leur mère, et oui ça se passe au Club Med ensoleillé. Mais le film embrasse ces codes du genre de la meilleure façon qui soit, sans prétention, avec pour simple but de nous faire rire un bon coup. 
[CRITIQUE] : Larguées
Le trio d’actrices bien puissantes fonctionne très bien, avec une Miou-Miou qui joue la femme blasée à merveille. Et les deux Camille (Chamoux et Cottin) campent deux sœurs auxquelles on croit tout de suite. Toutes ensemble, elles permettent de revoir sous un autre angle des scènes que l’on croit avoir déjà vues et revues. Les dialogues constitués d’enchaînements de punchlines remplissent à chaque fois leur rôle moqueur et nous font rire de bon cœur. Les personnages principaux sont laissés volontairement dans leurs clichés respectifs, et sont nuancés par les différents personnages secondaires. Car oui, l’humour des seconds rôles n’est cependant pas à oublier. Sylvain Quimeme Youssef Hajdi, Olivia Côte ou encore Johan Heldenbergh révèlent chez Eloïse Lang un sens efficace de l’écriture des rôles. 
[CRITIQUE] : Larguées

C’est donc en créant des personnages clichés que la réalisatrice parvient à les éviter. Par exemple, Camille Cottin campe le rôle de la sœur rock n’roll et libérée. Pour autant, elle n’est pas aussi dure à cuire qu’on ne le croit et c’est d’ailleurs elle qui va se mettre en quatre pendant le film pour divertir sa mère. Quant à sa sœur, la bourgeoise coincée, mère rigide à la vie bien rangée, elle démontre tout au long de l’histoire qu’elle ne se définit pas du tout que par ça. Enfin Françoise, la mère, ne reste pas cantonnée au rôle de la sexagénaire larguée pour une jeunette. Elle se révèle beaucoup plus aimante et touchante à la fois, capable d’égayer la foule en chantant au karaoké ou même de draguer un peu.


[CRITIQUE] : Larguées
Malgré quelques invraisemblances et de petites longueurs, Larguées contourne le concept de « film de filles » pour se ranger dans celle de « bonne comédie ». Sans révolutionner le genre, le film fait ce qu’il faut : il nous fait passer un bon moment et nous fait rire à gorge déployée. 
Eloïse Rocca
[CRITIQUE] : Larguées

wallpaper-1019588
Culte du dimanche : Iron Man
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF et VOST pour Creed 2 de Steven Caple Jr
wallpaper-1019588
Blade Runner 2049
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Mon Mon Mon Monsters (Étrange Festival 2017)
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Papillon
wallpaper-1019588
Affiche US pour Hold The Dark de Jeremy Saulnier
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Le Jeu de Fred Cavayé
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Sur la plage de Chesil