Bright

Bright
Bright
Bright
Bright

Pourquoi voir Bright ?Qu'obtient-on lorsque David Ayer, réalisateur critiqué à n'en plus finir pour son Suicide Squad et l'entreprise Netflix ?, rien de bon apparemment.

Avant même sa sortie, Bright a eu le droit à un acharnement de la part des critiques, selon leurs dires le film de Netflix signé David Ayer serait le pire film de 2017, voir même le pire film de tous les temps, rien que ça.

Pourquoi tant de haine avant même de voir ce que le film propose ?

Deux choses, premièrement le réalisateur David Ayer, après avoir réalisé des films comme Bad Times avec Christian Bale, Au bout de la nuit avec Keanu Reeves et Forest Whitaker ou encore End of Watch avec Jake Gyllenhaal et Michael Peña, David Ayer se plonge dans l'univers de DC Comics avec Suicide Squad, un film centré sur une équipe de super-vilains.

Doté d'un casting plutôt attrayant composé de Will Smith, Margot Robbie, Jared Leto, Cara Delevingne, Joel Kinnaman, Jai Courtney, Viola Davis et Adewale Akinnuoye-Agbaje, le film a reçu un accueil critique plutôt froid et cinglant, les spectateurs étaient également partagés sur le film, néanmoins Suicide Squad a cartonné au box-office en engrangeant plus de 746 000 000 $ dans le monde.

Premier point en défaveur du film, deuxième point, Netflix, l'entreprise américaine est souvent décriée pour son système de diffusion, certains accuse Netflix de tuer le cinéma en proposant des films uniquement sur sa plateforme, depuis que des long métrages sont produits par et pour Netflix la crainte et les critiques se renforcent.

Le premier à avoir eu le droit à ce déchaînement médiatique fut Okja, avant même de débarquer en France, Okja a fait l'objet d'une polémique, le nouveau film du réalisateur Bong Joon-ho a été sélectionné au Festival de Cannes, jusque là pas vraiment de souci, et bien si, Okja est produit par Netflix et la France (le système du cinéma français) n'aime pas Netflix, avant l'arrivée d'Okja Netflix produisait déjà des films qui étaient diffusés sur sa plateforme de streaming, mais là c'est un film Netflix présenté à Cannes.

Conformément à son histoire, l'entreprise américaine a décidé de sortir le film de Bong Joon-ho sur sa plateforme, et là c'est le drame, comme le film ne sort pas dans les salles françaises et qu'il est produit par Netflix pour Netflix, tous les maillons du cinéma français (CNC, producteurs et les exploitants de salles) ont exprimé leur mécontentement.

Au vu de cette polémique Netflix a envisagé de sortir le film en salle et en même temps sur son site, mais nous sommes en France et il faut respecter la chronologie des médias (règle qui définie l'ordre et le délai des différents modes d'exploitations) dans lesquels les diverses exploitations d'une œuvre cinématographique peuvent intervenir, pour faire simple dès qu'un film obtient son visa d'exploitation il peut être diffusé en salle, puis il doit attendre 36 mois pour qu'il soit proposer en vidéo à la demande par abonnement, donc sur Netflix.

Ce que le cinéma français voulait imposer à Netflix, c'est une sortie en salle puis attendre 36 mois avant de diffuser son film sur sa plateforme, devant ce mur Netflix a sorti Okja sur sa plateforme le 28 juin 2017 après avoir été projeté au Festival de Cannes le 19 mai 2017.

Il faut savoir que personne ne voulait financer le film de Bong Joon-ho, si Netflix n'existait pas Okja n'existerait pas, sans parler des 50 000 000 $ que Netflix a mis sur la table, l'entreprise américaine a laissé carte blanche au réalisateur et même le Final Cut.

C'est pareil pour Bright, après son Suicide Squad, David Ayer s'est réfugié chez Netflix, normal de ne pas vouloir sortir un autre film sur grand écran après le flot de critiques négatives mais pas que, il faut savoir que la version cinéma de Suicide Squad n'était pas du tout la version du réalisateur, les studios ont fait de nombreuses modifications et Suicide Squad est devenu la créature de Frankenstein.

C'est également pour cette raison que David Ayer est parti chez Netflix pour réaliser son nouveau long métrage, la liberté.

Grace à David Ayer, Netflix a enfin son blockbuster, et pas des moindres, un budget de 90 000 000 $, un casting composé de Will Smith, Joel Edgerton, Noomi Rapace, Lucy Fry et Édgar Ramírez, ainsi qu'un scénario pour le moins original.

On peut dire que l'univers de Bright n'est pas commun, prenez un film policier, ajoutez une bonne dose d'heroic fantasy et placez le tout à notre époque et dans une ville que le réalisateur David Ayer affectionne et vous obtenez Bright.

Bright immerge le spectateur dans un monde contemporain alternatif très différent du notre, il existe trois grandes espèces, les humains, les elfes et les orcs, mais toutes ne vivent pas sur le même pied d'égalité, les elfes possèdent la majorité des richesses, les orcs sont la race inférieure et les humains sont au milieu, ils incarnent la classe moyenne.

Daryl Ward, un policier humain doit faire équipe avec Nick Jakoby, le premier et seul orc policier, tous les membres de la police de Los Angeles ne voient pas d'un très bon œil la présence d'un orc dans leur rang, un soir alors qu'ils intervenaient sur une mission, Daryl et Nick vont tomber sur quelque chose qu'ils n'attendaient pas, ils vont devoir faire face ensemble à une force incroyable et à de nombreux obstacles.

En ce qui concerne le casting, le duo formé par Will Smith et Joel Edgerton fonctionne bien, leurs personnages se complètent à merveille, en ce qui concerne le grand méchant du film, ou plutôt la grande méchante, elle est incarnée par Noomi Rapace, un personnage qui change de ses rôles habituels, elle est d'ailleurs très convaincante en méchante.

Les costumes et les maquillages sont tous bien réalisés, les décors sont travaillés et les scènes d’action bien filmées et chorégraphiées, la musique est également de la partie avec des titres comme Broken People qui introduit merveilleusement le film, Crown, That's My Nigga, Campfire, World Gone Mad ou encore Darkside.

Le seul point négatif du film est certainement son univers, ou plutôt les origines de cette univers, Bright possède un univers complexe et beaucoup de questions restent sans réponses, comment tout a commencé ? Pourquoi les elfes possèdent la majorité des richesses ? Pourquoi les orcs sont des parias ? Qui était à l'origine des guerres et pourquoi ont-elles eu lieu ? Pourquoi les humains, les orcs et les elfes vivent ensemble ?

Dommage de ne pas expliquer les origines de cette univers qui est inédit et intéressant à découvrir.

Bright décrit un monde ou il n'existe plus une mais trois espèces dominantes, les humains doivent cohabiter avec deux autres espèces et de ce fait le racisme entre les humains n'existe plus, un point que tente de développer le scénariste Max Landis, car ici les hommes ne sont plus en haut de la montagne, les elfes sont les leaders, les humains oublient donc leur différence et s'unissent contre des ennemis commun.

Bright n’est certainement pas le meilleur film de l'année mais il n'est pas non plus le pire, loin de là, il a des défauts, notamment les origines de cette univers très riche qui ne sont pas expliquées, de nombreuses questions sont laissées sans réponses (peut être dans la suite), mais le film de David Ayer a aussi des qualités, le mélange héroïc fantasy/cinéma d’action est réussi, les scènes d'action sont bien réalisées, le tout à un rythme effréné et le casting est bon.

Bright possède un univers riche qui aurait été bien de développer, peut être que les questions laissées sans réponses font parti d'un plan pour une suite ? Espérons que ce soit le cas car le film de David Ayer a d'énormes possibilités.



Un bon divertissement

Bright

Synopsis :


Daryl Ward, un policier humain doit faire équipe avec Nick Jakoby, le premier et seul orc policier, tous les membres de la police de Los Angeles ne voient pas d'un très bon œil la présence d'un orc dans leur rang, un soir alors qu'ils intervenaient sur une mission, Daryl et Nick vont tomber sur quelque chose qu'ils n'attendaient pas, ils vont devoir faire face ensemble à une force incroyable et à de nombreux obstacles.
Bright

Anecdotes :


Bright est sorti le 22 décembre 2017 sur Netflix.
Bright
Une suite est déjà commandée, il s'agit donc de la première suite d'un film Netflix.
Bright
Le tournage a commencé le 31 octobre 2016 à Los Angeles.
Bright
Le budget du film est de 90 000 000 $.
Bright
David Ayer retrouve Will Smith après Suicide Squad.
Bright


Affiches
Bright
Bright
Bright
Bright


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Larguées
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Mon Mon Mon Monsters (Étrange Festival 2017)
wallpaper-1019588
Culte du dimanche : Iron Man
wallpaper-1019588
La Belle et la Bête
wallpaper-1019588
Dune : Timothée Chalamet en vedette du film de Denis Villeneuve ?
wallpaper-1019588
Premières affiches US et VF pour Aquaman de James Wan
wallpaper-1019588
Le voleur de bicyclette
wallpaper-1019588
La Fiancée de Frankenstein (1935) de James Whale