[Critique] – Black Panther – Ryan Coogler

[Critique] – Black Panther – Ryan Coogler

Avant le grand événement que sera Avengers Infinity War, plongeons-nous dans Black Panther réalisé par Ryan Coogler, personnage trop brièvement abordé dans Captain America Civil War. Avec Black Panther, les studios Marvel nous présente un nouveau héros, roi et guerrier de son univers. Un univers dont la nouvelle merveille est le Wakanda, un pays Africain qui comme son super-héros, regorge de très bonnes ressources.

Après le décès de son père dans Captain America Civil War, T'Challa doit lui succéder et ainsi monter sur le trône du Wakanda, une nation Africaine que tout le monde voit comme un pays pauvre alors qu'il s'agit en réalité d'une nation futuriste exploitant une ressource extra-terrestre d'une immense puissance : le vibranium. En montant sur le trône, T'Challa comprendra ce qu'est être un roi, et comment ses choix, comme ceux de ses aïeuls, influenceront le monde.

Comme la mythologie dans Thor ou le Mysticisme dans Doctor Strange, Black Panther apporte au MCU un nouvel enrichissement dans son univers avec un monde plus développé. Ryan Coogler réussit à insuffler dans son écriture un monde qui mélange habilement la culture Africaine actuelle et une évolution technologique hallucinante. Il arrive à créer un excellent dosage dans le rythme qui fait que tout le développement du film sonne juste : L'histoire, que l'on pourrait facilement comparer à celle du Roi Lion, les personnages sont tous approfondis même le méchant interprété par l'excellent Michael B. Jordan. Le film est probablement l'un des meilleurs premiers volets du M.C.U jamais lancés.

Ce qui importe aussi, c'est que le film baigne dans une certaine plénitude : L'ambiance du film est très calme, ce qui est plus un défaut car cela donne certaines longueurs. Mais il y a dans le film, des scènes qui sont d'une beauté que l'on a jamais vu dans un film de super-héros. Des moments d'évasions qui posent vraiment le film.

Le film possède quelques lourds défauts. Comme dans Civil War, le personnage principal incarné par Chadwick Boseman, reste très transparent dans le rôle tant il n'a aucun pic de jeu. La musique en fait des caisses comme pour bien souligner que nous sommes en Afrique. Le Vibranium, qui n'est qu'un métal dans l'univers fictif, devient un élément presque deus ex machina qui va devenir essentiel à toutes les technologies du Wakanda.

Black Panther est un excellent film de super-héros qui ne révolutionnera pas le genre mais qui dans sa structure va vraiment plus loin et offre au spectateur des images magnifiques, une ambiance nouvelle. Rendez-vous en avril dans Avengers Infinity War...

Léo Tyran

wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] “Gloria Mundi” de Robert Guédiguian
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #64. Lethal Weapon 4
wallpaper-1019588
Nouvelle image officielle pour No Time To Die de Cary Fukunaga
wallpaper-1019588
Mort de Franco Zeffirelli
wallpaper-1019588
Casino Royale (2006) de Martin Campbell
wallpaper-1019588
Season one 393 : little fires everywhere / mes premieres fois
wallpaper-1019588
Mort du scénariste Jean-Loup Dabadie
wallpaper-1019588
Mercy Black, le dernier rejeton de Blumhouse