[MOVIE CHALLENGE 2018] : Hippocrate de Thomas Lilti

[MOVIE CHALLENGE 2018] : Hippocrate de Thomas Lilti
#8. Un film qui se déroule dans le milieu médical (Movie Challenge 2018 / récapitulatif)
A l'instar de Maïwenn pour son puissant Polisse (qui s'était immiscé dans le quotidien de la police des mineurs), en prenant le bon parti de faire vivre à son spectateur une immersion en plein cœur d'un service hospitalier public et du milieu hautement impitoyable du monde des internes qu'il connait si bien pour en avoir été l'un des nombreux acteurs par le passé, le cinéaste vise constamment juste et avec un réalisme saisissant - pas d'effets foireux et documentaire à la Zone Interdite ici -, pour faire prendre conscience aussi bien à son personnage principal nonchalant qu'à ceux qui le regarde, de la réalité de l'envers du décors ainsi que du poids imposant de la blouse.
Mais ce, sans aucune lourdeur, si bien que son film ressemble souvent à ces feel good movie de fin d'été spontanés et vivants, aux bandes originales pop et aux leçons de vies improbables mais infiniment nécessaire.
Flirtant constamment entre moments désopilants - surtout dans le premier tiers, franchement drôle - et vrais instants d'émotions - la mort inévitable qui hante inlassablement les lieux -, via un sens du dialogue remarquable avant de peu à peu, devenir un brin plus grave et amer (en abordant notamment le problème de l’accompagnement en fin de vie d’un patient en souffrance, voir même de l'erreur médical), ce récit initiatique sous fond de comédie social - et même politique et militante, puisqu'il véhicule de vrais débats de société - prouve que le cinéma français populaire peut très bien rimer avec qualité scénaristique et performance d'acteurs.
Alors certes, on pourra très certainement reprocher au film son final un brin soap, au happy-end tout droit sortie d'un épisode de séries américaines, ou encore sa réalisation très (trop ?) lisse et un peu (trop ?) en retrait, voir même sa décence du collectif hospitalier et sa monté au créneau puissante mais mal maitrisée contre l'acharnement thérapeutique; mais pourtant, rien ne vient pleinement entacher la vision de cet Hippocrate, hommage modeste, attachant, plein d'émotion et de bonne humeur à ses hommes et femmes courageux, devant constamment faire face à la douloureuse misère humaine.

[MOVIE CHALLENGE 2018] : Hippocrate de Thomas Lilti
Hippocrate de Thomas Lilti avec Vincent Lacoste, Reda Kateb, Jacques Gamblin, Marianne Denicourt,... (2014)
" Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence. "

wallpaper-1019588
Solo – A Star Wars story, critique
wallpaper-1019588
Culte du dimanche : Iron Man
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF et VOST pour Creed 2 de Steven Caple Jr
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : 3 jours à Quiberon
wallpaper-1019588
Box-Office US du week-end du 19/10/2018 : Michael Myers impose son règne pour son retour !
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Daredevil saison 3 : Un retour aux sources pour mieux rebondir ?
wallpaper-1019588
[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #19. Semaine du 21 au 27 octobre
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Robin des Bois de Otto Bathurst