Santa et Cie

Santa et CieLe Père Noël et ses 97.000 lutins
A quelques jours de Noël, le Père Noël voit ses lutins tomber comme des mouches. Pour sauver Noël, il doit descendre sur Terre afin de récupérer des vitamines pour les soigner au plus vite. Et nous voilà parti pour un humour tout en décalage durant 1h30. Alain Chabat exploite ici le fonds de commerce des Nuls que j’ai tant aimé : décalage donc mais aussi les vannes, les jeux de mots potaches, les gags absurdes. Dans la première moitié faisant office de mise en place, le féérique et la comédie fonctionne pleinement ; on rit très souvent à gorge déployée. Burlesque et conte poétique se marie à merveille ; surtout qu’il met les moyens sur la description des ateliers du Père Noël avec une fantaisie digne de Burton et de son « Charlie et la chocolaterie ». Mais après, son film s’enlise dans une intrigue beaucoup trop maigre pour tenir la distance. Un manque sérieux d’ambition dans l’écriture qui malheureusement n’en fera pas un film de Noël référence dans les décennies à venir. Mais qui aura eu le mérite de bien nous faire rire 45’ autour des fêtes de Noël.
Sorti en 2017
Ma note: 10/20

wallpaper-1019588
Valerian et la Cité des Mille Planètes (2017) de Luc Besson
wallpaper-1019588
Jour polaire
wallpaper-1019588
Le Sens de la Fête d’Olivier Nakache et Eric Toledano
wallpaper-1019588
WONDER WOMAN : L’aube de la réussite pour DC ? ★★★☆☆
wallpaper-1019588
« Three Billboards » de Martin McDonagh : Pointes d’espoir au cœur de la cruauté américaine
wallpaper-1019588
[Critique] – « Ami-Ami » – Victor Saint Macary
wallpaper-1019588
Ken Watanabe rejoint le casting de Detective Pikachu signé Rob Letterman
wallpaper-1019588
Premier teaser trailer pour Dundee : The Son of a Legend Returns Home !