Écrire un scénario : les fondamentaux (15)

Nous avons planifié jusqu’à présent la majeure partie de l’acte Un.
Nous avons commencé par établir une note en quelques phrases qui décrit le monde ordinaire du héros. C’est un statut quo, une zone apparente (mais loin s’en faut) de confort.

Cela nous a permis dans le même temps d’introduire notre protagoniste dès la première scène. J’insiste sur un point : il y a la première scène qui lance l’histoire et il y a aussi un prologue éventuel.
Ce prologue ou séquence d’ouverture n’est pas ce que je distingue par la première scène.
La deuxième note décrit un événement particulier dans la vie du héros. Cet événement peut provenir de la Providence comme une rencontre fortuite par exemple.
C’est d’ailleurs le seul moment dans le scénario où l’intervention du hasard est accepté par le lecteur. En effet, il vaut mieux faire attention à ne pas s’embourber dans son intrigue jusqu’au point où le seul recours possible pour l’auteur est le Deus Ex Machina (donc mauvais scénario).

L’incident déclencheur (tel qu’il se nomme) a pour fonction de briser en mille morceaux le quotidien du héros. Mais ce sera un héros réticent.
En effet, la troisième note consiste à décrire en quelques lignes ou paragraphes la réaction du protagoniste face à cet incident déclencheur. Ce sera généralement un refus.

Mais cette négation de l’aventure qui s’offre à lui devra être justifié. Il doit avoir autant de raisons de partir que de rester dans son monde ordinaire.
Afin de ménager du suspense aussi dans l’acte Un, ce refus de l’aventure sera illustré par des obstacles comme nous l’avons vu dans l’article précédent. En quelque sorte, tout en expliquant son personnage et la situation dans laquelle il l’a lui-même jeté, l’auteur titille son lecteur. C’est un moyen de garder son attention parce que malheur à l’auteur qui ne sait capter l’attention de son lecteur.

Donc ces obstacles sont destinés à empêcher l’aventure de se produire. Mais comme un récit, c’est d’abord une aventure, il faut que le protagoniste puisse résoudre ces problèmes. Obstacles et solutions font l’objet chacun d’une note.
Lorsqu’il a résolu ce qui l’empêchait de s’engager véritablement dans son aventure, le héros n’a plus d’autres choix que de s’enrôler dans cette entreprise somme toute hasardeuse.

Le passage dans l’acte Deux

ScénarioBien sûr, vous rajouterez certainement des scènes intermédiaires entre ces moments du scénario afin de compléter votre exposition des personnages et du monde, pour développer aussi plus avant la personnalité de vos personnages, pour construire les relations qui devront exister entre eux…

Il est donc temps d’envisager l’événement qui va précipiter votre héros dans l’acte Deux, l’espace de l’intrigue proprement dit. Alors que l’incident déclencheur initie cette bifurcation majeure de l’histoire, le récit se lance effectivement lorsque le héros prend la décision de s’engager dans son aventure.
L’événement à l’origine de ce choix crucial pour le devenir du héros doit être à la hauteur de l’intrigue. Vous remarquerez d’ailleurs que ce passage dans l’acte Deux est aussi l’occasion pour l’auteur de déplacer le lieu de l’histoire. En effet, le héros s’apprête à pénétrer un monde dont il ne connaît pas les règles.

Et il les apprendra de la manière la plus difficile qu’il soit. Ce passage dans l’acte Deux n’est pas une option. Même si le personnage est épuisé, aucun répit ne peut lui être accordé. Il doit verser sans retour possible dans l’intrigue.
Doit-on y voir un déterminisme du héros appelé à vivre une aventure sans que ses efforts pour vaincre une destinée déjà écrite soient couronnés de succès ?
Ou plutôt que justement il s’engage dans cette aventure pour lutter contre une destinée qu’il s’est lui-même projeté ? Chaque auteur a son propre point de vue sur le monde. Concernant la fiction, pour qu’il y ait œuvre dramatique, le héros ne peut que répondre à l’appel de cette aventure.

La scène qui décrit ce passage dans l’acte Deux permet au protagoniste de réaliser que l’aventure est inévitable. Le premier pas vers cette aventure clôt l’acte Un.

Prochain épisode :
ÉCRIRE UN SCÉNARIO : LES FONDAMENTAUX (16)


wallpaper-1019588
Les règles du succès selon Stephen King
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Logan Lucky de Steven Soderbergh
wallpaper-1019588
Petit paysan
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Lion de Garth Davis
wallpaper-1019588
Critique: Justice League
wallpaper-1019588
Cent Mille Dollars au Soleil (1964) de Henri Verneuil
wallpaper-1019588
Lundi 4 décembre, soirée gastronomique du Cinéma russe « Kin-dza-dza ! » , au cinéma Bellecombe
wallpaper-1019588
Mardi 21 novembre, Master Class Bruno Coulais