Soleil Battant

Soleil Battant
Pour les vacances, Gabriel et Iris retournent dans une maison de famille au Portugal avec leurs filles Emma et Zoé, d’irrésistibles jumelles de 6 ans. Au cœur d’un paysage solaire, des baignades et des rires des petites, le passé du couple se réveille. Emma est dépassée par un secret trop grand pour elle, qu’elle n’a pas le droit de partager avec sa jumelle.

Soleil Battant – 13 Décembre 2017 – Réalisé par Clara et Laura Laperrousaz

Lorsque les deux sœurs Laperrousaz disent deux mots sur leur film, j'ai les jambes qui flageolent, le palpitant qui s'affole et une certaine envie de me barrer de la salle, car c'est typiquement tout ce que je déteste dans le cinéma français. Mais magie du festival international du film indépendant de Bordeaux, leur film, le simplement nommé « Soleil Battant » est loin de tout ça ! Certes ça ne manque pas de clichés, mais la beauté plastique de l'ensemble et quelques choix scénaristiques judicieux lui font prendre des sentiers inattendus, notamment ceux de l'arrière pays portugais !
C'est les vacances pour la petite famille composée de Gabriel le père, Iris la mère et des deux jumelles Emma et Zoé, ils partent ensemble au Portugal dans une vieille maison de famille. Loin de tout, ils profitent du climat agréable, de la beauté du paysage et de tous ce temps qu'ils ont à passer en famille. Mais ce pays, cette maison et ce séjour, ne peuvent masquer le malaise latent qui couve entre Gabriel et Iris, un traumatisme passé qui les hante encore et encore …Soleil Battant
Présenté comme ça, je sais que ce n'est pas très emballant, mais vous auriez tort de vous arrêtez a la couverture car les sœurs Laperrousaz tordent le mélo classique, chiant et sans intérêt, en une chasse au trésor enfantine, ou deux petites et attachantes jumelles cherchent les raisons qui rendent leurs parents si tristes et mélancoliques.
Et ça c'est le coup de génie de ces deux réalisatrices ! L'histoire n'est pas originale à proprement parler et elle accumule quelques clichés bien agaçants, comme le traumatisme de base, les intrigues familiales, la relation Gabriel/Iris, la machisme de Gabriel ainsi qu'une image de la femme assez conservatrice. Mais là ou ça prend tout son intérêt c'est par l'apport des deux petites filles dans l'intrigue, deux jumelles curieuses qui posent toutes les questions possibles et inimaginables. Ce qui fait qu'elles agissent comme les plus petites des psychanalystes possibles en mettant bien malgré elle, leurs parents face à leurs contradictions les plus profondes, les poussant ainsi à se remettre en question ! Soleil Battant
Et ça fonctionne, car la où des adultes auraient pris un mur comme réponse, les parents ne peuvent pas ignorer leurs propres enfants, désarçonnés qu'ils sont devant les vérités que les enfants leurs lâchent en pleine figure ! Un décalage parfois tendre, hilarant ou pesant que les réalisatrices s'emparent pour casser la banalité du récit et amener ainsi beaucoup de chaleur dans un film qui en manque parfois, ce qui est dommage vu que l'action du film se passe au Portugal. Car pour un film qui se nomme « Soleil Battant » on ne ressent pas à l'écran la chaleur de l'été, une chaleur harassante que les protagonistes sont sensés subir, c'est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup, parce que je ne me sens pas totalement embarqués dans le film.
Ce qui est dommage, parce que pour un film français, c'est de toute beauté ! Clara et Laura Laperrousaz ont un vrai sens de l'esthétique et de la composition, l'image est sublime de bout en bout, utilisant le scope a bon escient pour magnifier les paysages de l'arrière pays Portugais, avec un soin et une minutie qui font vraiment plaisir. Le film est idéalement rythmé bien monté, avec quelques figures récurrentes qui reviennent pour appuyer le propos du film (rivière qui coule/temps qui passe/douleur qui s'estompe). Puis il faut saluer une belle direction d'acteurs/actrices de la part des deux sœurs, j'ai pu ainsi découvrir Ana Girardot et les deux petites jumelles Océane et Margaux Caoussin, les deux petits soleils de ce film !
SurprenantSoleil Battant

wallpaper-1019588
VERSUS : Le Dîner de cons vs. Le Prénom
wallpaper-1019588
Coup de foudre pour Le Lauréat
wallpaper-1019588
L'Homme du Peuple
wallpaper-1019588
[AVIS] Overlord, les méchants nazis !
wallpaper-1019588
Bond 25 : Léa Seydoux, Naomie Harris, Ralph Fiennes et Ben Whishaw de retour
wallpaper-1019588
Star Trek (2009)
wallpaper-1019588
Vers un film Plastic Man chez Warner ?
wallpaper-1019588
Avengers 4: la bande annonce est là!!!