[CRITIQUE] – Le Manoir (2017) !

[CRITIQUE] – Le Manoir (2017) !Réalisé par : Tony Datis

Avec : Kemar, Natoo, Ludovik, Vincent Tirel, Jérôme Niel, Mister V, Vanessa Guide, Delphine Baril, Lila Lacombe et Baptiste Lorber

Date de sortie : 21 juin 2017

Durée : 1h40min

Distributeur : Gaumont Distribution

Synopsis :

Une bande d’étudiants vient fêter la nouvelle année dans un vieux manoir isolé de tout. Mais peu après leur arrivée, des événements étranges perturbent l’ambiance, avant que la fête ne tourne carrément au cauchemar…

3/5

Après le très bon film Les Dissociés, réalisé par le duo Raphaël Descraques et Julien Josselin du collectif « Suricate » et sorti directement sur YouTube pour une diffusion par la suite sur la chaîne W9, Le Manoir est le deuxième film avec un casting 100% « youtubeur » et qui se voit débarquer en salles le 21 juin.

Tony Datis réalise ici son premier long métrage – après avoir dirigé plusieurs clips musicaux comme ceux de Katy Perry ou encore Skrillex – pour une comédie au scénario timide et sans prise de risque mais avec des éléments cinématographiques très prometteurs aussi bien dans les jeux de lumière que dans les jeux d’acteurs. Dans cette comédie horrifique, on retrouve un panel de comédiens connus pour leurs vidéos sur internet avec le couple Kemar (scénariste du film) et Natoo, Ludovik, Baptise Lorber (Père Fils Thérapie !), Jérôme Niel, Mister V et l’incroyable Vincent Tirel. Les actrices Vanessa Guide, Delphine Baril et Lila Lacombe se joignent aux côtés de ces comédiens de l’internet.

[CRITIQUE] – Le Manoir (2017) !

Dans ce genre de film, la difficulté est d’apporter aux spectateurs une histoire cohérente, tout en prenant en compte les nombreux acteurs présents. Pour un huis clos humoristique à la Scary Movie (il est forcé d’admettre que ça en est la principale référence), les personnages possèdent chacun une personnalité différente. Celle-ci reste utile à la trame scénaristique mais n’est pas autant travaillée telle qu’on aurait aimer. Par exemple, Mister V tient un registre qui lui est familier et que l’on retrouve dans ses vidéos sur Youtube, tout comme Jérôme Niel dont le personnage est assurément un connard de service – au grand cœur. D’autres personnages, tels que celui de Vincent Tirel ou encore Ludovik, sont mieux développés et leur mise en avant est plus conséquente que d’autres protagonistes du film.

Les gags s’enchaînent tout en mettant de côté l’aspect « horrifique » qui devait avoir lieu dans ce manoir hanté. On a un petit sourire en coin pour certaines vannes et on soupire pour d’autres trop lourdes. On applaudit pour les deux meilleurs caméos que l’on verra dans un film français cette année et puis on oublie le film en sortant de la salle. On retient tout de même le travail artistique du film grâce à sa lumière et ses plans. Bien que lourd par son humour, le rythme du film est quand même bien mené et l’on ne s’ennuie presque jamais.

Le Manoir reste une comédie qu’on regarde en fin de semaine. Sympathique, le film reste quand même plein de défauts, et le scénario trop faible.

Image de prévisualisation YouTube


wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2017] Palmarès Officiel
wallpaper-1019588
My Cousin Rachel (2017) de Roger Michell
wallpaper-1019588
5 façons de devenir un(e) meilleur(e) scénariste
wallpaper-1019588
Miss Sloane (2017) de John Madden
wallpaper-1019588
Le Réveil de la Sorcière Rouge (1948) de Edward Ludwig
wallpaper-1019588
CANNESERIES Institute, appel à projets
wallpaper-1019588
Mise à mort du cerf sacré
wallpaper-1019588
Nouveau teaser trailer pour Phantom Thread de Paul Thomas Anderson