Nouveaux extraits VOST pour La Face Cachée de Margo avec Cara Delavingne

Nouveaux extraits VOST pour La Face Cachée de Margo avec Cara Delavingne
La jolie mannequin sera la vedette du nouveau film de l'auteur de Nos Étoiles Contraires...
Alors qu'elle est méchamment attendue dans le furieusement burné Suicide Squad de David Ayer, dont le tournage ne devrait plus tarder de pointer le bout de son nez, la belle mannequin Cara Delevingne se payera surtout la vedette de l'adaptation cinéma de Paper Towns aka La Face Cachée de Margo par chez nous.
Ou la nouvelle adaptation hautement alléchante d'un roman de John Green, heureux papa de Nos Etoiles Contraires qui a incarné l'un des plus gros cartons de l'année dernière dans les salles obscures US mais également mondiales (306,5M$ de recettes pour un budget dérisoire de 12M$).


" Margo Roth Speigelman, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo n'apparaît pas au lycée, elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s'en rapproche, plus Margo semble lui échapper... "
Toujours produit par les producteurs de Nos Etoiles Contraires, Wyck Godfrey et Marty Bowen, et avec également Nat Wollf au casting (il en était déjà de... Nos Etoiles...), La Face Cachée de Margo signé Jake Schreier (le très beau Robot & Frank) est attendu dans nos salles obscures pour le 12 aout prochain.

wallpaper-1019588
Comment écrire un documentaire?
wallpaper-1019588
[AVIS] Overlord, les méchants nazis !
wallpaper-1019588
ROULEZ JEUNESSE (Critique)
wallpaper-1019588
Top 5 des performances de Christian Bale
wallpaper-1019588
Box-Office US du week-end du 24/05/2019 : Aladdin est le nouveau souverrain du B.O. !
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Hors Normes
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Portrait de la jeune fille en feu
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Little Joe