Les minions, ils sont jaunes, un peu idiot mais on les adore comme ça

359766[1]

Les minions (The minions)

Sorti le 8 juillet 2015

1h31

Animation - - - - Comédie

De Pierre Coffin, Kyle Balda Avec les voix vo de Sandra Bullock, Jon Hamm, Michael Keaton...

Distribué par univ

893500193dTPA l'origine de simples organismes monocellulaires de couleur jaune, les Minions ont évolué au cours des âges au service de maîtres plus abjectes les une que les autres. Les disparitions répétitives de ceux-ci, des tyrannosaures à Napoléon, ont plongé les Minions dans une profonde dépression. Mais l'un d'eux, prénommé Kevin, a une idée. Flanqué de Stuart, l'adolescent rebelle et de l'adorable petit Bob, Kevin part à la recherche d'un nouveau patron malfaisant pour guider les siens. Nos trois Minions se lancent dans un palpitant voyage qui va les conduire à leur nouveau maître : Scarlet Overkill, la première superméchante de l'histoire. De l'Antarctique au New York des années 60, nos trois compères arrivent finalement à Londres, où ils vont devoir faire face à la plus terrible menace de leur existence : l'annihilation de leur espèce.

514028[1]

Nous somme en 42 avant Gru, Les Minions errent sur Terre depuis l’apparition de la vie, encore et toujours à la recherche du plus cruelle des maîtres.

Après deux volets de Moi, Moche et méchant en tant que sbires et second rôle, les minions débarquent au cinéma pour une aventure en solo.

580091[1]

On pouvait déjà se poser la question sur les origines des minions, et l’on apprend dès le générique de début qu’ils sont apparus comme la vie sur la planète, et depuis ce jour, et même à l’état de cellule, les minions ont tout fait pour être au service du plus fort et du plus cruelle des maîtres. Mais jouant souvent de malchance provoquant souvent la perte de ce maître.

Après ces quelques explications, on entre dans le vif du sujet et l’on découvre cette nouvelle aventure des minions.

Et si l’on peut reconnaître quelques choses aux minions, c’est qu’ils ont une vie assez mouvementée pleine de rebondissements. C’est un peu la grande force de ce film d’animation car pas une seconde, on ne laisse le spectateur tranquille, il se passe toujours quelques choses à voir, ou à lire à l’écran.

La plus grande force restera la place de l’humour dans le film. Même si l’on part trop souvent dans de l’humour pour les gamins, le film reste plaisant à regarder, et l’on rigole des bêtises des minions.

516165[1]

Mais ce qui est un handicap pour ce film, c’est Les Minions eux-mêmes car au bout d’une demi-heure, on n’en peut plus de les entendre s’exprimer. On est presque heureux quand d’autres personnages se mettent à parler même quand c’est pour rien dire. Principalement pour les personnages de Scarlet et de Herb, qui manquent cruellement de caractères au niveau du doublage.

Pour l’animation, ce sera bien sûr du zéro défaut. L’animation est à la hauteur des deux premiers volets de Moi, Moche et méchant mais je reste beaucoup plus sceptique sur la 3D.

La 3D est bien présente durant le film et cela dès le début du générique mais contrairement à Moi, Moche et méchant, le spectacle n’est pas vraiment là. Même si le niveau de profondeur est assez bonne, les sorties d’écrans ont tendance à être rare et souvent elle arrive beaucoup trop brusquement pour que l’on est le temps d’en profiter. Et cela se voit encore plus lors du générique de fin, qui était avant un cumul de séquence de minions sortant de l’écran alors qu’ici, ces scènes sont assez plates.

Les minions tentent l’aventure en solo après deux volets de Moi, Moche et méchant, et même si ce n’est pas un échec, ce n’est pas le grand spectacle que l’on pouvait attendre. Le film ne souffre d’aucuns temps mort et d’une animation de qualité. Même si l’humour est plus pour les enfants, on rigole tout de même de cette aventure. Le gros défaut restera le manque de caractères des méchants, et principalement au niveau du doublage. Après, on reste un peu sur sa faim pour la 3D qui est beaucoup moins performante que lors des aventures avec Gru.

etoile-20jaune-1-4c90dcetoile-20jaune-1-4c90dcetoile-20jaune-1-4c90dcetoile-20jaune-1-4c90dc

 


wallpaper-1019588
Isn't It Romantic (2019) de Todd Strauss-Schulson
wallpaper-1019588
Quentin Tarantino, du pire au meilleur
wallpaper-1019588
Top 5 des performances de Christian Bale
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF et VOST pour Creed 2 de Steven Caple Jr
wallpaper-1019588
Box-Office US du week-end du 24/05/2019 : Aladdin est le nouveau souverrain du B.O. !
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Hors Normes
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] Jour 12 : La revanche des “marginaux”
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Portrait de la jeune fille en feu