Daft Punk – Random Access Memories

Daft Punk – Random Access Memories

Cet album en a déçu beaucoup, parce que, soi-disant, " c'est plus Daft Punk ". Je pense qu'au contraire c'est un aboutissement dans leur discographie. Daft Punk a toujours fais de bon albums, voir excellent. Mais il manquait toujours quelque chose d'un peu plus " musical ", on entendait trop le bruit des machines qui fabriquait tout ça pour vraiment se laisser emporter.

Ce qui fait toute la différence ici, c'est l'utilisation d'instruments " réels " (guitare, batterie, basse, claviers, etc.) qui ajoute une dimension qui manquait à leur musique. En combinant leur talent de composition, d'assemblages de sons, de création de mélodies qu'on leur connaissait déjà à cette nouvelle dimension, on obtient des chansons magnifiques ( Within, Instant Crush), épiques ( Giorgio by Moroder, Touch) ou encore très " funky " ( Get Lucky, Lose Yourself to Dance, Give Life Back to Music). Mais ce qui regroupe toutes ces chansons et les autres, et qui donne son unité à l'album, c'est l'incomparable pureté de chaque titres. On a l'impression d'entendre des titres qui ont été muris pendant des années, composés, décomposés, recomposés, jusqu'à trouver l'assemblage parfait. Et c'est là qu'est toute la magie de cet album.


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
Je te Veux, Moi non Plus (2021) de Rodolphe Lauga
wallpaper-1019588
La Nuit des Rois (2021) de Philippe Lacote
wallpaper-1019588
LA NUIT PORTE JARRETELLES (Critique)
wallpaper-1019588
Premières images officielles pour Snake Eyes de Robert Schwentke