Critique film "La Tête Haute"

Critique film Tête Haute"La Tête Haute"Sortie: 13 mai 2015 (Film d'ouverture au Festival de Cannes 2015)


Durée: 2hRéalisatrice: Emmanuelle Bercot

ScénaristesEmmanuelle Bercot et Marcia RomanoCasting: Rod Paradot, Catherine Deneuve, Benoît Magimel, Sara Forestier, Diane Rouxel, Elizabeth Mazev, Christophe Meynet, Anne Suarez, ...Genre: DrameNationalité: Français 
Bande Annonce
Avis/Critique:
Un film que tout le monde devraient découvrir. Rien que pour connaître la réalité du vécu de chacun des professionnels qui suivent ces jeunes. De ces histoires classés trop banales. De jeunes "défaillants" que beaucoup trop de personnes banalisent, en ne cherchant pas à comprendre réellement ce qui se passe.
Une mère toxique pour son enfant. Une éducation prouvant que c'est celle-ci qui fait l'être que nous deviendrons plus tard.
Nous découvrons ici l'histoire de Malony, enfant, dont la mère ne veut plus de lui. Et enfin adolescent placé de foyers en foyers. 

Rod Paradot (Malony) nous délivre une incroyable, transcendante et magnifique performance ! Sa prestation m'a beaucoup plus touchée que je ne l’espérai à la base. Noté bien que c'est son premier rôle au cinéma et, que ce dernier ne se destinait en aucuns cas à devenir acteur. Il n'a pris d’ailleurs aucuns cours. Il a su nous transmettre toutes ces émotions avec une telle intensité que j'en ai eu la larme à œil à un moment donné.

Catherine Deneuve est convaincante en tant que juge, mais ne m'a pas emballé de part sa prestation.
Benoît Magimel (Yann), a été également convaincant. Il a su trouver les failles de son personnages et l'a excellent retransmis à l'écran. Un éducateur sur la "fin"qui n'arrive plus à surmonter ces propres problèmes, mais, qui, grâce à Malony reprend en quelque sorte espoir. J'ai donc agréablement apprécié la prestation de Benoît Magimel qui sonnait tout à fait juste et correct, en comparaison à ceux qui le descende royalement, en pestiférant que son personnage n'en fait pas assez. Au contraire, il ne peut faire plus. Les pro du métier et de cet "univers" comprendront.
Sara Forestier (Séverine/la mère) est convaincante à souhait également. Apportant toutes le désespoir, le manque de maturité et l’incompréhension de l'éducation qu'une jeune mère (pas toutes hein, je ne fais pas de ce cas une généralité) seule, sans repères et modèles peut ressentir ! 
Diane Rouxel (Tess), je n'ai pas adhéré à sa prestation. Mais son personnage apporte en quelque sorte la "rédemption" à Malony.

La réalisation a beaucoup de point faible en ce qui me concerne, surtout sur le début du film. Mais ce rattrape sur quelques plans (deux-trois) magnifiquement tournés et très beau visuellement.

En bref, ce film entièrement réaliste, retranscrit à merveille les conditions des deux côtés de l'histoire.

N'hésitez pas à le découvrir !

P.S: Et pour ceux qui font de ce film une comparaison à Mommy, certes il y en a une, mais seulement du point de vue de la relation mère/enfant, et encore dans "La Tête Haute" cette dernière est beaucoup plus toxique...

Note: 4.9/5

wallpaper-1019588
Fenêtre sur cour
wallpaper-1019588
LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE (Concours) 5 places de cinéma à gagner
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche internationale pour Bohemian Rhapsody de Bryan Singer
wallpaper-1019588
[AVIS] Invasion, film d’aliens perturbant et très simpliste !
wallpaper-1019588
Border
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] Jour 11 : It must be la Palme d’Or
wallpaper-1019588
Podcast – C’est Super Culte #13 : le Marvel Cinematic Universe
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] Jour 10 : Regarde les hommes tomber… et les filles twerker