Critique du film "EX_MACHINA"

Critique du film
"EX_MACHINA"
Sortie: 03 Juin 2015


Durée: 1h48

Réalisateur et Scénariste: Alex GarlandCasting: Domhnall Gleeson, Alicia Vikander, Oscar Isaac, Sonoya Mizuno, Deborah Rosan, Elina Alminas, ...Genre: Science FictionNationalité: Britannique



Bande Annonce
* Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs 
Avis/Critique:Un film qui ne semble pas ce qu'il semble être (enfin après avoir vu la BA et par la suite le film) et prévisibles sur certains points, mais ... 

Le film a été très bien écrit. Les dialogues et tout ce qui sort de la bouche des personnages est tellement pensé et poussé, que je me suis mise à penser que s'ils se vouvoyaient tous, ça aurait été la même chose au final. C'est très verbeux pour reprendre la phrase d'une certaine personne. Beaucoup de choses sont mises en évidences dans le film, tels que la condition humaine, "l'esclavagiste", la perception de soi, la protection de la vie privée et surtout la manipulation ... La liste est longue.J'ai trouvé le film tout de même assez lent, j'aurai aimé avoir un peu plus. Je m'explique, le film nous emmène presque à chaque scènes sur différentes pistes et idées, mais ne le développe pas plus. En gros c'est mis en évidence et rien de plus, ce qui, je trouve, est dommage et ralenti le film au final, car il veut nous emmener sur certaines idées, mais ne le fait pas entièrement, ce qui est assez frustrant. Je l'avoue, je n'ai pas honte, certains dialogues étaient même incompréhensible pour moi, mais la structure de la phrase nous aide quand même à en comprendre l'essentielle.J'ai adoré la formidable et plus qu'excellente interprétation de Oscar Isaac. Il est juste génial. Son personnage est tout aussi exceptionnel, très bien trouvé, car différent de toutes les idées d'un scientifique qu'on pourrait se faire. Toutes ses qualités/défauts/bizarreries sont poussés à l'extrême que ça en devient  bizarre, et c'est de là, lorsque je suis sortie de ma séance, que je me suis dis "Ouaaii, ce film est carrément bizarre". J'y ai pensé pendant un moment avant d'arriver à mettre des mots sur ce que j'en ai pensé.Domhnall Gleeson est convaincant. Son personnage est quelque peu tordu malgré tout et au final j'aime ce qu'il advient de lui (non non, je ne suis pas sadique).Alicia Vikander est excellente. J'ai été totalement happé par son interprétation de la fameuse machine du nom de Ava. Elle est carrément convaincante.

Des personnages forts, et aussi intelligents les uns que les autres, juste bravo !!!
La réalisation est très belle, nous offrant de beaux plans en extérieur qui rafraîchit le film, heureusement, car nous passons tout de même beaucoup de temps en intérieur. Intérieur qui est très carré, sans "dépassement", épuré, droit, un décors de SF et robotique qui est assez plaisant. Un huit clos pas ennuyeux, mais déroutant. Oui, le fameux centre de recherche/maison du scientifique est pour moi un personnage à part entière du film, tellement on en voit des coins et recoins symétriques, et où on y passe les 90% du film. Vous aurait donc compris les décors sont assez sobre et minimaliste, mais on entre dedans avec joie. L'esthétisme de ce film est tout simplement envoûtant. 

J'ai aimé cette fin là. J'ai aimé la bande son "oppressante". J'ai apprécié découvrir ce genre de film qui sort de l'ordinaire. Un film intelligent, qui donne à réfléchir. Un film mystérieux et qui le garde !

En bref, averti de ce genre et scientifique, je vous le conseille. Pour les autres (comme moi) c'est assez compliqué à suivre par moment, mais ça vaut largement le détour !
Petit conseil, attention à ce que vous faites, vous êtes surveillés ;) 
Note: 4.5/5

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Art of Self-Defense
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Bradley Cooper au casting de Nightmare Alley signé Guillermo Del Toro ?
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #68. The Principal
wallpaper-1019588
Trouver l’inspiration, tricher contre sa muse
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Camille
wallpaper-1019588
Matthias et maxime (2019) de Xavier Dolan